Cuissardes et Plumetis

Ça y'est elles sont sur le blog, comme promis ! 
Je sais que vous êtes nombreuses à les attendre, il faut dire qu'une telle trouvaille je l'ai forcément partagée en primeur sur Snapchat, Twitter, Facebook et Instagram dès la réception et que depuis tout le monde trépigne ! 
Le grand jour est arrivé, voici mon premier (et certainement pas mon dernier) look avec mes CUISSARDES !

Oui, vous avez bien lu, ça existe, on peut tailler un 52 et rentrer dans des cuissardes finger in the nose ! Je vous laisse imaginer mon hystérie lorsque je les ai reçues et lorsqu'à l'essayage j'ai réalisé que j'allais pouvoir les garder. Tant qu'elles n'étaient pas enfilées et fermées, je n'y croyais pas.

En plus d'être hyper canons, elles sont hyper confortables, les 10 cm de talons passent comme une lettre à la poste puisqu'ils sont larges. Bref, c'est le rêve éveillé.
Si on m'avait dit que je porterai un jour une paire de cuissardes, croyez-moi, je n'y aurai pas cru !

Tout d'abord parce que j'ai eu très longtemps un "à priori" sur ce genre de bottes très hautes, pensant que cela faisait vulgaire. Ce qui est bien sûr archi-faux ! Tout dépend du modèle et surtout, surtout, de la façon dont c'est porté.
Une fois mes préjugés sur les cuissardes enterrés, impossible d'en trouver une paire dans laquelle mes gambettes rentraient. J'ai déjà tellement galéré à trouver des bottes où rentrer mes mollets alors sincèrement, je pensais vraiment ne jamais porter de cuissardes. 

C'était sans compter le retour en force de la tendance bottes hautes, cavalières et cuissardes ! Du coup, certaines marques, surtout aux USA (les veinards) en ont proposé en grandes tailles. Si question prix on en trouve des sympas aux alentours de 80$, il faut bien sûr ajouter les frais de port (de malade) SI la marque expédie à l'internationale et il faut évidemment ne pas oublier les frais de douanes qui nous tombent régulièrement sur le coin du museau. Mais j'en avais tellement envie que j'étais prête à tenter le coup ! 

Avant de passer ma commande, je me suis dit qu'il fallait quand même que je vérifie sur Asos. Et là, miracle, j'ai trouvé. J'ai même eu le choix car dans cette matière il en existe aussi avec de très grosses semelles ou des plus fines avec des talons aiguilles. Mais celles-ci avec leur touche de doré et leurs larges talons étaient trop parfaites. Le tout pour 59,99 euros, frais de port et de retour gratuit et pas de frais de douane. Le rêve éveillé comme je vous le disais plus haut. 

Bref, venons en à la tenue ! Ayant plusieurs robes et shorts assez courts, je ne voyais que ça avec ces bottes. Impossible pour moi de les cacher (pas avant qu'il fasse -20°C).
C'est ma petite robe en plumetis qui à remporté le droit d'être portée en première avec mes nouvelles cuissardes. Pour apporter une touches de fun, j'ai décidé de leur associer mes collants en plumetis. Je trouve ça marrant tous ces petits pois. Et comme la météo commence à sévèrement piquer, j'ai choisi de porter mon trench en néoprène qui coupe très bien du vent et qui retient très bien la chaleur.










Pour les accessoires, j'ai décidé de porter ma ceinture avec une plaque métallique dorée, comme un clin d'oeil au passepoil des bottes. Et des bijoux argentés, pour apporter une 3 eme couleur afin de ne pas rester dans un intégral noir et doré.







Trench : Castaluna
Robe : Asos Curves
Collant : Le Bourget
Ceinture : Asos Curves
Cuissardes : New look (sur Asos)

Crédit Photos : MA-VR.Picts


2 commentaires

Laissez-moi un petit mot !

Merci