Strasbourg Fashion Week 2016


Du 24 au 28 Mai dernier avait lieu la Strasbourg Fashion Week. Ça n'a pas pu vous échapper, j'en ai beaucoup parlé sur les réseaux sociaux et j'ai déjà partagé mes 4 tenues de soirées sur le blog. Vous pouvez les voir , , et !

J'ai vécu cette semaine au rythme de la mode et rien que de la mode, le bonheur à l'état pur ! Je vous sens bouillonnant, trépignant, plein d'interrogations, vous voulez tout savoir sur la Strasbourg Fashion Week ! Et il y a tellement à dire, par où commencer ?





La Strasbourg Fashion Week est l'événement Mode, désormais devenu incontournable dans le milieu, de l'Est de la France. Il n'y en a qu'un, c'est celui là et il a lieu à Strasbourg !

Créé en 2012, cette édition 2016 était la 5 ème et pour l'occasion, Strasbourg Fashion a mis les petits plats dans les grands, nous avons été plus que gâtés ! A commencer par 2 grandes nouveautés qui se sont ajoutées aux 3 soirées de défilés des précédentes éditions : une soirée de Gala Gold Fashion Show et un Village de la mode ouvert tous les jours du 24 au 28 Mai.


Sous le signe de la Fraternité en cette édition 2016, la Strasbourg Fashion Week n'a pas dérogé à sa vocation solidaire qui se veut grand public en mettant notamment en avant de jeunes créateurs Européens. Durant ces 5 jours nous avons pu découvrir et admirer le travail de designers nationaux et internationaux lors de défilés Femmes, Hommes et Enfants, pas moins de 60 défilés au total. 

Une trentaine de créateurs (vêtements, bijoux et accessoires) étaient présents et le Village de la Mode accueillait une vingtaine de stands (créateurs, bijoux, accessoires, photo, relooking, etc.).





Ce festival des plus remarquables a pour volonté d'offrir aux jeunes créateurs une scène prestigieuse sur laquelle illustrer leur talent et leur savoir-faire, de permettre au public d'accéder aisément à un univers d'initiés, de faire rayonner Strasbourg et la région Alsace, ses richesses et ses savoirs faire à l'international. 
Mais il n'en reste pas moins un festival pluriartistique qui invite différents artistes à se produire sur sa scène offrant de beaux échanges interculturels et transfrontaliers.




La Soirée de Gala Gold Fashion Show








A la réception des billets quelques semaines avant la soirée, j'étais déjà in love ! Une enveloppe noire cachetée de doré enfermait les précieux "laisser-passer". Que d'élégance et de raffinement rien que dans cette enveloppe...

C'est vêtu de noir et de doré que nous nous sommes rendus à cette soirée tout simplement parfaite. Dans la Grande Salle de L'Aubette où se déroulent les défilés, de chaque côté du catwalk, de grandes tables rondes de 10 personnes étaient magnifiquement dressées.

Bon, j'avoue, au début, j'étais un petit peu inquiète, à part mon Barbu, je ne connaissais personne à notre table. Après 5 minutes de timidité (oui, ça m'arrive), j'ai découvert mes voisins, tout absolument adorables, auprès de qui nous avons passé une très bonne soirée dans le rire, la joie et la bonne humeur.

Le dîner était très fin et délicieux, accompagné de très bons vins Moldaves, rythmé par des défilés et des show artistiques. Mme Corina Calugar, son Excellence l’Ambassadrice de la République de Moldavie auprès le Conseil de l’Europe à Strasbourg, nous a d'ailleurs fait l'honneur de sa présence durant cette soirée.

Vous pouvez voir le programme de cette soirée ici.



Le Village de la mode

Coco Chanel disait : " Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue".

Pour la première fois, la Strasbourg Fashion Week est descendue dans la rue en installant Place Kléber, au pied même de la salle qui accueillait les soirées défilés, un Village de la Mode. Ainsi, au propre comme au figuré, Strasbourg Fashion a fait descendre la mode dans la rue grâce à ce village. L'entrée était gratuite, ouverte à tous, afin de démocratiser le monde de la mode en offrant à ses visiteurs des défilés et l'accès à de nombreux stands de créateurs.

Vous pouvez voir le programme proposés ici.



Les 3 soirées de défilés

Lors de la première soirée de la fashion week, l’adjointe au maire de Strasbourg, Madame Nawel Rafik-Elmrini, fervente admiratrice des activités de la Strasbourg Fashion, était présente.

Pour mettre sur pied ce grand événement, Alice Ducotey, Directrice fondatrice de la Strasbourg Fashion, toute son équipe et pas moins de 180 bénévoles ont travaillé d'arrache pied pour nous offrir des show magnifiques de qualité professionnelle. Un véritable ouvrage de titan pour cette association. Je leur adresse un immense bravo, même si ce petit mot n'est rien à côté de toute la force de travail déployée.

Chaque défilé était unique, chacun proposant un univers différent, celui du créateur qui l'a pensé.
Chaque soirée était rythmée par des show artistiques de grande qualité.
Chaque soir était envoûtant !


Venez découvrir le programme de ces soirées ici.







En bref, j'ai beaucoup aprécié :

- L'organisation de l'événement. Malgré un programme titanesque, TOUS les timings et horaires étaient respectés à la lettre. Ça parait peut-être très bête, mais quand il s'agit d’enchaîner une semaine d'événements il est plus qu’appréciable de pouvoir se fier aux horaires donnés. Tout particulièrement pour les soirées en semaine...

- La proximité avec les créateurs et autres performers. C'est toujours appréciable de de pouvoir féliciter un artiste qui nous à offert des instants de rêve, de réflexion, d'admiration et de plaisir.

- La proximité géographique entre le village de la mode et la salle où se déroulait les soirées défilés. Cela simplifie bien des choses d'un point de vue organisation, même pour les visiteurs ! Et surtout, ça créé une belle dynamique au cœur de Strasbourg. Quoi de plus central et de plus accessible que la Place Kléber ? Et puis la Grande Salle de l'Aubette est un véritable bijou, j'aime énormément ce lieu.

- Le plaisir de faire de belles rencontres, de belles découvertes et de belles retrouvailles.

- La mode qui descend dans la rue ! Si ça ce n'est pas emblématique ?

- Le voyage transfrontalier et interculturel que l'on vit grâce aux différents défilés, à la découvertes des créations des designers et aux sons des performances musicales.

- La météo qui était vraiment avec nous tout au long de cette semaine permettant de profiter pleinement du Village de la Mode.



Par contre, j'ai moins aimé :

- L'interdiction de prendre des photos... Pas super pratique quand on est blogueu(r)(se)s pour illustrer ses articles. Même s'il y a des photographes officiels... D'une part parce qu'ils ne publient pas forcément leurs photos en fonction de nos besoin mais en fonction de leur traitement (normal) et d'autre part parce qu'ils ne photographient pas forcément ces photos où l'on pose avec un(e) ami(e), un créateur, etc, qu'on a envie d'avoir dans une autre qualité que celle offerte par BlackBerry... Ça va pour Instagram, mais pas plus. Certes, mon Barbu a eu l'autorisation de prendre des photos avec son appareil ( un grand merci aux personnes qui l'ont permis), mais c'est un petit peu pénible de devoir se justifier à chaque entrée auprès du vigile dont c'est le boulot d'interdire les appareils photos pendant que TOUT le monde possède un téléphone qui peut en faire... Sur ce point, c'était beaucoup mieux lors de la précédente édition.

- Dans le Village de la Mode, il manquait quelques places assises. J'ai bien cru que j'allais devoir me menotter à ma chaise sur la terrasse du bar pour pouvoir boire tranquille. Ok, j'exagère un petit peu, mais ce n'était pas loin, c'était la course aux chaises.

- L'année dernière, lors de l'achat des billets, il y avait la possibilité d'acheter un pass pour les 3 soirées de défilés à un prix vraiment intéressant. Cette année, il n'y en avait pas, il fallait acheter un billet par soirée.


Pour conclure :

La Strasbourg Fashion Week permet de promouvoir l'art qu'est la mode en la démocratisant et en la proposant au grand public. Elle démontre que la mode n'est pas réservée à une certaine élite, que tout le monde peut s'y initier et ça fait du bien.
Cet événement permet de mettre en avant des talents, des savoir-faire, des mouvement artistiques, des univers particuliers mais surtout, à l'air du "tout low-cost", la Strasbourg Fashion défend avec ferveur une industrie textile de qualité, le travail infini des petites mains et la production de pièces d'exceptions.

Cela permet de partager la passion des créateurs, de découvrir les inspirations qu'ils nous transmettent grâce à leurs collections, de vibrer à la découverte de leur génie, de leur talent et de leur style.
J'aime tout particulièrement ces défilés qui mélangent des créateurs de nationalités différentes car à travers leurs collections, on (re)découvre des clins d’œil à leurs traditions et à leurs origines, revisités avec leurs sensibilités. C'est toujours passionnant !

Les événements comme la Strasbourg Fashion Week nous prouvent une fois encore que la mode n'est pas superficielle, loin de là. La mode est un art qui nous fait voyager, réfléchir, rêver, qui nous bouscule, nous interpelle, nous fais nous questionner, nous ébahi, etc.


J'ai aimé chaque défilé, mais je dois quand même vous avouer mes 2 préférés. Le premier est le défilé Couture d'Adeline Ziliox, une créatrice Strasbourgeoise de grand talent dont je vous ai déjà parlé. J'étais bouche bée tout au long du défilé ! Une véritable splendeur ! Dans mes rares instants où je n'étais pas plongée dans la collection je réalisais que, summum de la classe, j'avais la bouche ouverte... 




Et le second défilé que j'ai beaucoup aimé était celui de Bastien Sebillot :



Ayant pu prendre des photos durant tous les défilés en journées comme en soirées, il m'était impossible de tout transférer dans cet article. Mais mon Barbu a des clichés de presque tous les défilés en ligne.

Pour voir encore plus de photos et de vidéos, je vous invite à aller les découvrir sur le blog de mon photographe préféré il a fait un boulot de dingue !
"La mode, c'est le miroir de l'histoire" Louis XIV




Crédits photos : Strasbourg Fashion et MA-VR.Picts



Aucun commentaire

Laissez-moi un petit mot !

Merci