Le fabuleux destin de blogueu(r)se


Je vois fleurir des articles deci delà concernant le blogging du genre "Blogueuse, paria des temps moderne" ou encore "blogueur, journaliste raté ?" ou à l'inverse "Est-il possible de travailler avec des blogueurs en France ?". Des choses dans le genre qui me font doucement rigoler ou pas.
Je ne vois pas trop en quoi rédiger un blog ferait d'une personne une paria et d'autre part je ne vois pas en quoi les blogueurs sont des journalistes et donc à fortiori, ratés... Je sais que certains journalistes tiennent leur blog, ce qui, à mon sens, signifie bien que le blogging n'est pas si diabolisé que ce qu'on veut bien le dire. Il n'est pas ou peu reconnu en France, ça c'est vrai, mais c'est aussi à nous blogueurs de faire évoluer la chose. Et puis perso, je n'ai aucunement la prétention, en écrivant un blog, d'être ce que je ne suis pas : une journaliste. C'est un métier diplômé, qui nécessite un certains nombre d'années d'études, on ne peut donc décemment pas se considérer comme journaliste parce qu'on écrit sur un support. Rédacteur, oui, on rédige, journaliste, non, sauf si on a le diplôme qui va avec...



Dans chaque activité, professionnelle ou non, il a toujours des avantages et des inconvénients, du positif et du négatif. Oui, je suis au regret de vous annoncer que le monde des Bisounours n'existe pas... Même si on a tous dans notre entourage un Grosfarceur, un Groscopain, un Grognon et que rien n'est plus reposant qu'un Grosdodo ! (Info capitale pour tous ceux qui ont eu un jour un bisounours, j'avais Groschéri ! Et vous ?)


Enfin bref, tout ça pour dire qu'évidemment, il y a des choses qui me font rire et d'autre moins, comme tout le monde et comme partout. Qu'il y a des choses énervantes mais qui portent moins à conséquences que d'autres...

Par exemples, quelques trucs hyper pénibles mais pas si graves :

-Les commentaires dont on ne comprend pas le sens, on ne sait pas si la personne veut dire quelque chose de sympa ou pas. D'ailleurs, on ne comprend même pas le sens de la phrase.
Genre : "Pour moi vous n'êtes pas ronde, vous êtes ce parfait mélange d'un être humain et d'une femme". Ok, alors là forcément, on sent bien que le mec il a envie de communiquer, mais en vrai, ça veut dire quoi cette phrase ? Une femme n'est elle pas déjà inclue dans le "package" être humain ou aurait-on fait des modifications sans que je sois au courant, à savoir qu'une femme n'est pas un être humain ?
Pour ce qui est des trolls, des commentaires truffés de préjugés, des critiques acerbes juste pour que la personne passe sa haine, etc. Je n'en parle pas, c'est un problème d'ordre général, que l'on ne rencontre pas que sur la toile, qui est facilité par le fait que les gens se sentent bien planqués derrières leur écran. Mais malheureusement, sur le net ou ailleurs, on en lit et entend régulièrement...

-Les questions dont la réponse se trouvent dans l'article... Alors oui, je pense que ça nous est tous arrivé au moins une fois, on lit un article en diagonal, on passe l'info qui nous intéresse sans s'en rendre compte, la boulette quoi. Mais quand c'est reccurant et/ou que la question posée concerne la ou les lignes du blog, c'est énervant. Je m'explique, on fait un article mode avec une tenue, il y a forcement un moment dans l'article où on donne l'origine de ce qu'on porte... Alors les questions du genre : "Ta robe tu l'as shoppée où ?", j'avoue, ça court un petit peu sur le haricot ! Un blog, par principe, est composé d'articles et donc de choses à lire. C'est un peu le même principe qu'un article de magazine, les photos sont là pour illustrer... Ne pas lire un article, c'est un petit peu comme regarder une vidéo sur Youtube sans le son, c'est un choix. Mais le blogueur derrière il a juste une furieuse envie de répondre : "C'est comme le Port-Salut, c'est marqué dessus !!!"


Après, il y a les trucs plus "graves" ou qui portent plus à conséquence :

-Les gens qui viennent faire leur pub dans tes commentaires, te laisser un message du genre "Je suis venu sur ton blog, vient voir le mien", ceux qui font leur promo sur ta page Facebook, voire les boutiques qui font leur promo de cette manière sans te demander ton avis, les relous qui te disent des trucs du genre "follow-moi !" ou encore mieux "follow ou j'unfollow!" ! Alors là comment dire ? J'apprécie les commentaires qu'on me laisse et en général, je vais de moi-même voir le blog ou le site de la personne si elle en a un. Après, suivre ou ne pas suivre, libre à soi. Je n'ai pas demandé à cette personne de venir et de me suivre, elle est venue de son propre chef, donc à moi d'agir comme je l'entend ensuite. Quant à ce qui est des publicités qu'on nous colle sans nous demander si on est d'accord, alors là, on est carrément dans l'irrespect total ! Déjà, quand ça vient de particuliers, ça me choque mais quand ça vient de professionnels, je trouve ça parfaitement inadmissible ! Toi, qui va ouvrir ta boutique de fringues grandes tailles et qui vient coller TA pub sur MON mur sans même m'en parler, imagine toi qu'un concurrent vienne mettre une pancarte pour faire la pub de sa boutique en plein milieu de la tienne, apprécierais-tu ?Assurément NON ! Alors ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse. Quand on est professionnel, la communication, c'est sérieux, alors ne faites pas ça à la one again sans respecter des personnes qui pourraient vous venir en aide. Et oui, le blogueur, il communique... Si vous lui demandez, il peut par le principe d'un partenariat ou autre vous aider dans votre com'. Donc ne venez pas vous griller d’emblée en venant polluer son territoire, ça risque de vous desservir plus qu'autre chose !

-Le melon, que dis-je, la pastèque qu'ont certain(e)s ! Je le disais plus haut, le blogging est assez peu reconnu en France. La façon de faire et de se comporter de chacun a un impact sur l'évolution des choses. Sur ce coup, nous blogueurs, avons tous un petit peu notre part de responsabilité et notre rôle à jouer pour que cela évolue dans le bon sens. Et dans ce domaine, le plus gros danger du blogueur, ce sont les autres blogueurs ! Pourquoi ? Parce que le comportements des uns influent sur la façon dont les gens perçoivent le "groupe". C'est valable dans toutes les professions, dans toutes les activités, dans tous les domaines, c'est l'effet amalgame. Alors franchement, quand je croises ou lis des personnes qui ne se sentent plus parce qu'elles ont tel nombre de partenariats, qui se croient persuadées d'être supérieurs aux autres parce qu'elles ont plus de "followers" (que l'on peut acheter avec la plus grande des facilités !), qui font une lèche parfaitement éhontée aux blogueurs qui ont plus de followers parce que forcément être copain ou copine avec un plus grand blogueur que soi ça fait de soi encore plus la star des blogueurs, qui jugent voire assassinent sur place d'autres blogueurs parce que bon, voilà quoi, ce qu'ils font c'est de la m*rde et j'en passe parce qu'il y aurai long à dire sur le sujet. Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer ? Déjà parce que de façon général, blogueur ou pas, personne n'a à juger autrui. J'avais lu un jour quelque chose qui disait : "Si tu veux critiquer le chemin que j'emprunte, enfile mes chaussures !". Je crois que c'est clair...
Et puis, remettons les choses à leurs places, il s'agit de blogging, le faire sérieusement de façon quasi professionnelle c'est un choix. Tout le monde n'a pas forcément les mêmes ambitions, il faut le respecter. Vous êtes aù-delà de vos espérances et ça marche d'enfer, tant mieux, c'est vraiment cool, sincèrement. Mais un petit peu d'humilité, y'a des chirurgiens dont la renommée dépasse les frontières qui n'ont pas le quart de la moitié du huitième du melon de certain(e)s. Ça fait peur !
Il faut, à un moment, savoir toutes proportions garder, même si nos blogs nous permettent de vivre des moments hors du commun et de faire des rencontres que l'on n'aurait sûrement jamais faites sans. Du coup, on est en droit de se demander comment ce type de comportement est perçu par les différents partenaires et les répercutions que ça a sur l'image du blogging. Et quand je parle de partenaires, je ne parle pas que de ceux qui offrent des cadeaux, je parle aussi des "collègues", des gens qui convient à des événements dans un but promotionnel et des autres personnes qui font parties intégrante du milieu auquel on est rattaché lorsqu'on blogue.

-Les personnes qui pensent que parce que c'est sur le net, c'est libre de droit. On ne le répète visiblement jamais assez, mais si rien n'interdit de partager des textes et/ou des photos trouvées sur un blog, il y a une législation qui impose d'identifier l'auteur, la provenance, de mettre un lien, etc. Et même si ça n'était pas le cas, par respect et par correction, s'accaparer quelque chose qui ne nous appartient pas, que ce soit un texte, une photo, un sac à main ou une pomme de terre, c'est du vol ! D'ailleurs, le fléau est tel que rare sont les blogs où la loi en question n'est pas affichée. Alors un petit peu de respect pour le travail fait en amont, parce que tenir un blog et y apporter du contenu quel qu'il soit, c'est un sacré boulot. donc quand vous partagez, mettez un lien.

Après, ce qui est sympa aussi, mais ça n'a aucun caractère obligatoire et c'est un avis perso, c'est de prévenir le blogueur que vous avez partagé quelque chose, parce qu'on ne peut pas le deviner et puis parce qu'un partage, ça fait toujours plaisir et qu'en retour, on a bien envie de dire merci ;-)


Mais bon, en dehors de ces quelques couacs, le blogging, c'est vraiment sympa. Ce n'est pas le nouvel El Dorado comme certains se l'imaginent, mais quand on aime écrire et partager, c'est une vraie belle expérience. Et si ça permet d'ouvrir des portes et d'aller plus loin, c'est plus que parfait !

1 commentaire

Laissez-moi un petit mot !

Merci