Journée Internationale des Droits des Femmes

Et NON Journée de la Femme comme on le voit et l'entend trop souvent...





En cette journée, cette année, l'ONU a défini une nouvelle thématique, au programme : Franchissons le pas pour l'égalité des sexes. Autant dire qu'à travers le monde, il y a beaucoup de boulot ! Dit la fille qui regarde son mari repasser la chemise qu'il portera demain en écrivant son article (je vous jure, c'est véridique !).

C'est d'ailleurs pour ça que j'ai décidé d'écrire sur ce sujet, parce que oui, je n'ai aucune honte à le dire, je suis féministe. Je suis loin d'être une féministe parfaite, mea culpa. Mais j'ai clairement conscience d'une chose, j'ai de la chance, car pour moi, il est "facile" d'être féministe. Ne vous énervez pas, je m'explique. Je vis dans un pays où les petites filles vont à l'école comme tous les petits garçons, où j'ai le droit de vote, où les violences conjugales sont punies par la loi, etc. Certes, la France a de nombreux progrès à faire en matière d'égalité des sexes, en matière de protection de la femme faces au "sexisme ordinaire", je mets volontairement cette expression entre guillemets car comment le sexisme peut-il être ordinaire ? Mais aussi en matière de protection des femmes contre le harcèlement de rue, le viol et de nombreux points encore. Cependant, je suis aussi consciente que pour bien des femmes, des jeunes filles et des petites filles, la vie est bien plus difficile.

Ce n'est pas parce que j'ai la chance d'avoir à mes côtés un Homme qui ne me frappe pas, ne me traite pas comme sa domestique et/ou ne me considère pas comme inférieur parce que mes organes génitaux sont différents des siens que j'imagine que la vie est belle pour toutes les femmes ou que le sort des autres m'indiffère. Bien au contraire.

Il n'y a pas une journée où dans un média une information hérisse ma fibre féministe, entre violence, viol, excision et j'en passe, le combat des femmes est loin d'être terminé. Et si cette lutte ne se fera pas sans le soutien des hommes, elle ne se fera pas non plus sans celui des femmes qui peuvent par leur liberté permettre à leurs consœurs à travers le monde de faire évoluer leur situation.

Oui, en France, en 2016, en tant que Femme je ne suis pas égale aux Hommes, mais si toutes les Femmes du Monde pouvaient être mes égales en ayant les mêmes droits et libertés que moi, ce serait déjà une avancée phénoménale...

Cette journée du 8 mars n'est pas anodine, elle permet de rappeler que malheureusement le combat des femmes est encore long. Mais pour que les choses avancent et changent réellement, il serait bon que les autres jours de l'année on n'oublie pas les droits des femmes. Chaque jour doit être le 8 mars !

Aucun commentaire

Laissez-moi un petit mot !

Merci