Pediculus humanus capitis

Aujourd'hui je vais vous parler d'un truc dont je rigole maintenant, mais punaise, sur le moment, j'ai eu peur !

Allez, c'est parti, on entre direct dans le vif du sujet, pas de suspens !

Les protagonistes :

Mes cheveux, très longs, qui carburent au low poo depuis 9 mois.

ET

L'ennemi public présumé:

Cette horreur, même en photo il a l'air méchant, le pediculus humanus capitis, alias le pou !
2 fois par semaines, je donne des cours à une adorable petite puce de 7 ans. Jusque là, tout va bien.
Après l'un de mes cours, sa maman m'annonce que la jolie poupée a attrapé des poux à l'école, qu'elle a été traitée, mais que comme nous avons les cheveux longs toutes les deux, mieux valait que je sois vigilante.

Alors là, comment dire ? J'AI GRAVE PANIQUE !!!
Comment c'était possible ? J'ai réussi à passer 36 ans sans avoir le moindre pou ! Je n'en ai jamais attrapé, JAMAIS ! Ce n'est pas faute d'être passé moult fois à travers des "épidémies" durant ma scolarité.
Je me suis mise à flipper d'une force ! Du coup, grosse surveillance de mes cheveux, sauf que, jamais l'un de mes frères ou moi n'avons eu de poux, le barbu non plus. Donc comment savoir ce qu'il faut surveiller.

Là vous allez me dire, est-ce que ta tête te gratte ? Pour répondre à cette question, je vous invite tous à vous demander si vous avez des poux, à regarder sur internet à quoi ça ressemble et là, je vous garantie que rien qu'en pensant au mot pou, la tête va se mettre à vous démanger.
J'en ai fait des cauchemars !
La moindre petite pellicule de peau dans les cheveux me faisait flipper.
Je me voyais déjà devoir faire un traitement avec plein de produits bien chimiques qui allaient bien me bousiller les cheveux. La grosse panique à l'idée de devoir utiliser un shampoing après 9 mois d'abstinence tellement satisfaisante.
Au bord de la crise de nerfs, j'ai appelé Jolie-Maman à la rescousse pour savoir à quoi ça pouvait bien ressembler un pou sur une tête ! Sauf que ni elle, ni ses fils n'en avaient jamais eu ! Bon, là, j'ai pesté, c'est quoi ces familles où personne n'a jamais eu de pou, mince alors ? MAIS, miracle, elle en avait vu sur la tête d'un de ses neveux et m'a expliqué à quoi ressemblait une lente et un pou, la description parfaite du criminel vu sur le net !
J'étais un petit peu rassurée car je n'avais rien de tout ça sur ma tête. Mais un doute persistait quand même.
Armée de mes cours d'aromatologie, du bouquin qu'a écrit l'un de mes prof d'aromato et un listing de produits naturels pour se débarrasser des poux, j'ai fait un truc qu'il ne faut absolument pas faire, j'ai utilisé ensemble toutes les huiles essentielles préconisées ! Mais bon, c'est ma tête, MES cheveux et les ennemis présumés qui squattaient peut-être mon cuir chevelu ! Alors je n'ai pas hésité, au lieu de "laver" mes cheveux avec ma recette traditionnelle, j'ai ajouté toutes ces huiles essentielles, je me suis aussi fais un vinaigre de rinçage avec ! On n'est jamais trop prudent.

Après soigneuse vérification, j'ai trouvé 2 ou 3 cheveux blancs supplémentaires mais pas l'ombre d'un pou ni d'une lente, OUF !

Bon, mes cheveux embaumaient les huiles essentielles à 100 m à la ronde, mais c'est pas grave, je m'en fout, j'ai 36 ans et je n'ai JAMAIS eu de poux !

Chacune sa petite victoire ;-)

Aucun commentaire

Laissez-moi un petit mot !

Merci