La blogueuse sort de sa niche

Là, forcement, en lisant ce titre, je vous imagine, m'imaginant assise par terre, au fond d'une petite maisonnette en bois, au fond du jardin avec sa petite pancarte au dessus de l'ouverture où Médor est remplacé par Blogueuse...


Alors si mon cerveau rêve volontiers d'une chouette maisonnette, en bois aux couleurs pastels, au milieu d'une prairie, pleine de fleurs, d'animaux (pandas, koalas, chats, qui s'aiment tous très fort), de soleil, avec des oiseaux qui chantent, des coccinelles et des papillons qui se promènent de fleur en fleur, "Oh tient, voilà une licorne qui descend de l'arc en ciel pour nous amener des cupcakes ultra-girly-trop-bon !". Oui, mon imaginaire m’emmène volontiers dans un tel lieu où tout est beau, rose, guimauve, douceur et irréalité complète, parce que soyons sérieux, même à Disneyland, t'as pas tout ça. Si je devais avoir une niche IRL où poser mes fesses, elle serait comme ça.


Mais bon, passons ces détails purement décoratifs, en plus j'ai pas du tout envie que Valérie Damidot vienne me piquer mon idée à grand coup de marouflette !


Plus sérieusement, "une niche" dans le monde 2.0 de la blogo, c'est l'orientation de ton blog, le sujet dont il traite et il paraîtrait que pour être une grande blogueuse que TOUUUUUUUUUT le monde connaît, qui fait PLEIIIIIIIIIIIIN de vues toussa, toussa, la recette est simple : bien choisir sa niche. Le secret c'est donc de s'orienter sur un truc auquel personne n'a encore pensé. Sauf que parler tout le temps de la même chose, du même sujet, et produire du texte, de la photo, et tout le tintouin, ben il en faut de la ressource. Mais bon, paraîtrait que c'est LE truc qu'il faut faire en vrai pour réussir son blogging.

Sauf que moi, blogueuse foireuse, en 3 ans et demi de blogging ici (oui parce qu'évidemment j'ai eu d'autres blogs avant), j'ai plutôt tendance à m'éparpiller, d'ailleurs je ne fais que ça. Au début, je ne parlais que de beauté, avec la chaîne youtube qui va bien, bref, le package. C'était bien, très bien, parfaitement adapté à mon besoin du moment, ne montrer que ma tronche parce que j'avais encore des soucis avec mon moi extérieur, mon enveloppe charnelle (comme c'est joliment dit !). Un travail sur moi, du body positive et de la size acceptance plus tard, j'ai commencé à faire des tenues du jour et à parler mode en plus de la beauté, cosméto et tout ça. Ce sont 2 sujets que j'aime à la folie et depuis un sacré bout de temps. Puis la mode a pris une très grande place, la place essentielle, parce qu'au fond, derrière mes articles mode le message est : Les filles, quels que soit votre taille, votre poids, votre tour de poitrine ou de hanches, quels que soit la forme de votre nez, de votre menton, de vos paupières, de vos jambes ou de vos orteils, arrêtez de complexer ! Vous n'avez pas à vous excuser d'être vous même, vous n'avez pas à vous justifier d'être comme votre code génétique vous a modelé, est-ce qu'on demande à Adriana Karembeu pourquoi elle a des jambes d'un mètre dix ? Bien sûr que non, on le constate, on le relève on la félicite, bravo, à la loterie génétique t'as tiré la boule "Jambes longues" ! Tant mieux pour elle. Doit-on toutes avoir les jambes d'Adriana Karembeu pour autant ? Assurément pas ! Je m'imagine avec ces longues guibolles toutes fines, ça ferai tâche avec le reste de mon corps...
Alors pourquoi devrait-on, nous les femmes, nous justifier parce que nous ne sommes pas la pâle copie de l'idéal féminin que la société impose comme un modèle de beauté ?
Nous n'avons pas à le faire. Et mon message derrière tous mes articles de mode est là, je ne suis pas à l'image de ce que la société défini comme "beau", mais ça ne veut pas dire que je ne le suis pas. Chaque femme a le droit d'être elle-même et d'être apprécié pour ça ! Et si "la beauté est dans les yeux de celui regarde" (merci Mr Oscar Wilde), vous avez vous aussi le droit de vous regarder avec cette bienveillance. D'ailleurs, partant du principe qu'on est jamais mieux servie que par soi-même, regardez-vous avec CES yeux là, ceux de la beauté et quand vous aurez ce regard sur vous même, il y a de fortes chances que le regard des autres change aussi. Et s'il ne change pas, de toute façon, croyez moi sur parole, vous n'en aurez rien à cirer.

Si quelques Messieurs me lisent, c'est pareil pour vous, les complexes ne sont pas la propriété exclusives des nanas, il y a des hommes complexés. Mais sachez que c'est la même chose pour vous. Peu importe ce que la société voudrait vous coller comme image d'idéal masculin. Vous êtes comme vous êtes et comme mesdames juste avant, vous n'avez pas à vous en excuser !
Bon, je me suis emballée sur la mode, parce que vous l'aurez compris, c'est le sommet apparent de l'iceberg. Il y a au fond, une forme de militantisme anticliché, antijugement, antipréjugés, anticonformisme, pro-diversité et comme on ne se refait pas, un petit peu féministe.

Alors voilà, comme je suis tout ça et qu'en plus je suis d'un naturel curieux ( dans le domaine de l’apprentissage, hein, je me moque bien de savoir ce que foutent mes voisins !), je me rends compte que j'ai plein de choses à dire et pourquoi ne pas l'écrire ici ?

C'est pour ça que depuis quelque temps j'écris tous les jours sauf le dimanche, parce que je ne me contente plus de ne parler que de mode et de beauté. Je suis sortie de ma niche pour m'ouvrir le champs des possibles et surtout faire ce que j'ai envie !

Alors, je ne vais pas abandonner la mode, pas du tout, je parle simplement d'autre choses en plus et j'adore ça !

6 commentaires

  1. Je vais t'avouer que les billets mode je les survole, alors que ce style de billet humeur, je le lis et je prends le temps de le lire.
    Continue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi cette "idée" de niche qui colle à la peau n'est pas si bonne. Je suis une partisane du "il en faut pour tout les goûts."
      Merci pour ton com'

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup aussi ce genre de billets, n'étant pas forcément très à la page en matière de mode ! ;)
    Je tiens d'ailleurs à te remercier, car j'ai aussi mené un travail de réappropriation "physico-mentale" (suite à mes soucis de dos qui finissaient par me faire détester mon corps que je ne voyais plus que comme une source de douleur). Sans le savoir, tu m'as accompagnée : j'ai admiré les tenues que tu nous proposais, en passant outre les imbéciles critiqueurs, et je me suis dit "pourquoi pas moi" ? J'ai donc rouvert mon dressing à des petites robes ainsi qu'à quelques paires de chaussures, et j'en suis bien contente !!
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ton message me touche vraiment. Je suis d'autant plus contente de savoir que mes articles modes ont eu l'effet escompté, qui est en effet de ce regarder avec amour afin de se sentir mieux et mieux vivre au quotidien. Et l'estime de soi et de son corps passe aussi par le chemin de s'aimer dans ses chaussures et ses vêtements, qu'ils soient tendances ou non.
      Je ne suis pas à la pointe de la tendance, tout simplement parce que tout ne me plait pas dans la mode, mais j'essai de montrer qu'avec un peu de temps pour soi, on peut se faire plaisir.
      Enfin bref, je suis heureuse que ça ai pu t'aider.
      Biz

      Supprimer
  3. et je pense que je vais aussi adorer ça !!!! allez zou sortons de nos niches ! coucouche panier c'est pour les chien !

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un petit mot !

Merci