Ça m'agace : Et maintenant...


Ce matin, j'ai l'esprit clair, reposé, serein, une chose qui ne m'est pas arrivée depuis un certain nombre de semaines où j'ai cumulé sorties, insomnies, nuits trop courtes et rythme décalé...

J'ai voulu écrire ce billet d'humeur il y a quelques jours, mais j'étais trop déprimée pour être objective et ce matin, tout est en ordre dans ma tête, mes idées ne partent pas dans tous les sens et j'ai toujours envie d'écrire ce billet. Alors je me lance !


L'engouement des fêtes est terminé, l'hiver s'installe pour de vrai, car on l'oublie chaque année, mais l'hiver ne commence que fin décembre et le froid est souvent plus cinglant en janvier/février qu'en novembre/décembre, même si les journées rallongent doucement. 

Les belles couleurs de l'automne ne sont plus là, les bourgeons du printemps n’apparaîtront que dans quelques semaines, les paysages sont dénudés, donnant à la nature un petit air sinistre et la bonne humeur générale qui nous dopait il y a encore quelques jours à grand coup de "Bonne Année" et autres "Meilleurs Vœux" s'en est allée. Probablement avec le sapin, remis dans son carton ou dont on s'est rageusement débarrassé parce qu'après s'en être émerveillé, l'avoir instagramé, twitté et facebooké à toutes les sauces, il avait triste mine avec ses banches tombantes, perdant inlassablement chaque jour plus d'épines !
La morosité s'installe et se généralise, le manque de lumière tape sur le moral des troupes qui telles des hyènes affamées attendent tapies dans l'ombre de planter leurs quenottes sur le premier qui aura un brin d'optimisme ! Parce que mince, y'a pas de raison de déprimer seul, autant mettre des bâtons dans les roues et entraîner les autres dans sa propre chute. 
Mais où sont toutes ces belles résolutions que beaucoup ont pris il y a moins de 15 jours ?
Alors je me le demande : et maintenant, qu'allons nous faire ? Attendre le printemps pour de nouveau s’émerveiller, retrouver son optimisme et son sourire ? Ou décider que non, la morosité ambiante ne nous gagnera pas, que nos projets peuvent continuer à avancer même si notre environnement est en stand-by. 
Partir prendre un peu le soleil où il y en a ou investir dans une lampe de luminothérapie pour se regonfler le moral et surtout arrêter de croire que l'origine de TOUS nos problèmes c'est les autres, parce que c'est bien connu "l'enfer c'est les autres" ! Un peu court sur patte vous ne trouvez pas ce résonnement ?
Alors on respire, on sourit, on dort, on se rasserenit, on fait le plein de vitamines et de lumières. 
Et maintenant... Et bien c'est simple, on se prend en main, on reprend la liste de ses résolutions (pour ceux qui en prennent), on arrête de freiner des 4 fers et on se remet en selle ! La vie n'attend pas le printemps, l'été ou d'avoir perdu les kilos accumulés pendant les fêtes. 
Même s'il fait gris, froid et qu'il n'y a plus rien à fêter, on continue de sourire, on continue de vivre et on arrête de se chercher des excuses !

Aucun commentaire

Laissez-moi un petit mot !

Merci